Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

FR    ES

Un Tramway

D’après Un Tramway nommé Désir de Tennessee Williams

Mise en scène Krzysztof Warlikowski 

Texte français Wadji Mouawad

Mise en scène 

Krzysztof Warlikowski 

Texte français Wadji Mouawad

Avec Isabelle Huppert, Andrzej Chyra, Florence Thomassin,

Yan Collette, Renate Jett, Cristián Soto

Avec Isabelle Huppert

Andrzej Chyra 

Florence Thomassin

Yan Collette

Renate Jett

Cristián Soto

Alexandre Demidoff, journaliste de spectacle dans le journal “Le Temps”, jeudi 16 Juin, Théâtre Bâtiment des Forces Motrices (BFM), Genève, Suisse.

« … L’ovation, mardi soir, était au diapason : un crépitement, puis le ressac de l’admiration. Grand spectacle, oui. Pouvait-il en être autrement avec le metteur en scène polonais Krzysztof Warlikowski ? L’artiste, 48 ans, n’aime pas le théâtre. C’est ce qu’il dit, avec obstination. Il élargit donc, en poète épris de cinéma et de littérature, en écorché que l’histoire indigne. Son métier est d’ouvrir des trappes… Car le talent de Warlikowski est là, c’est un hyper-lecteur…

Foto

Blanche Dubois retourne vers sa sœur Stella, dans un bas quartier de la Nouvelle- Orléans. Elle a sur le cœur le suicide d’un mari, des amours en chaîne qui ne consolent de rien et des poèmes qui tournent en boucle dans sa tête…Elle renoue avec Stella (Florence Thomassin), se frotte bientôt à son beau-frère, Stanley Kowalsky (Andrzej Chyra), cet homme qui est son cimetière, peut être.

Foto

Ça, c’est Tennessee Williams en 1948. Il a 37 ans, il obtient le Pulitzer pour son Tramway, Elia Kazan, s’en empare, la légende fuse sur les rails. Warlikowski fait tout autre chose. Avec ses collaborateurs Piotr Gruszczynski et Wajdi Mouawad, il garde la toiture du tramway mais vide le grenier… Ce qui intéresse l’artiste, c’est la ligne de faille de la pièce, celle par laquelle tout échappe, tout s’infiltre, Blanche ou l’oublie, la possibilité d’une consolation quand l’idéal, quel qu’il soit, vire champ de ruines.

foto

L’œuvre de Warlikowski, ici, c’est de permettre à sa comédienne (Isabelle Huppert) d’ouvrir cent boîtes, autant d’habits où se glisser, de terreurs à expurger, de songes où s’abîmer. Mais Warlikowski fait davantage: il construit autour de l’actrice un dispositif à multiples foyers, où le temps du fantasme se juxtapose à celui de l’action.

Le théâtre ici a la même texture que le rêve: il est miroir embué et incertain. Une histoire se raconte qui en éveille d’autres et ainsi de suite. Warlikowski est un hyper-lecteur. Ses acteurs, de la chanteuse Renatte Jett à Yann Collette en passant par Cristián Soto sont magnifiquement timbrés. Isabelle Huppert, elle, est une hyper-actrice. Blanche et sa nuit. »

Mise en scène : Krzysztof Warlikowski

Texte français : Wajdi Mouawad 

Adaptation : Krzysztof Warlikowski

Dramaturge : Piotr Gruszczynski

Lumière : Felice Ross 

Vidéo : Denis Guéguin 

Son : Jean-Louis Imbert

Interprété par :

Isabelle Huppert, Andrzej Chyra,

Florence Thomassin, Yann Collette,

Renate Jett, Cristián Soto

Musique : Pawel Mykietyn 

Décor et costumes : Malgorzata Szczesniak 

4 février – 3 avril 2010.

25 novembre – 17 décembre 2011.

Théâtre de l’Odéon / 6e, Paris.

Tournée à Varsovie, Athènes, Berlin, Luxembourg, Grenoble, Amsterdam, Genève, La Haye et Adélaïde. 

Production Odéon-Théâtre de l’Europe, Nowy Teatr – Varsovie, Grand Théâtre de Luxembourg, Comédie de Genève – Centre Dramatique, De Koninklijke Schouwburg – Den Haag, Holland Festival – Amsterdam, spielzeit’europa I Berliner Festspiele, MC2: Grenoble, Hellenic Festival.

 

Mise en scène : 

Krzysztof Warlikowski

Texte français : 

Wajdi Mouawad 

Adaptation : 

Krzysztof Warlikowski

Dramaturge : 

Piotr Gruszczynski

Lumière : Felice Ross 

Vidéo : Denis Guéguin 

Son : Jean-Louis Imbert

Interprété par :

Isabelle Huppert

Andrzej Chyra

Florence Thomassin

Yann Collette

Renate Jett

Cristián Soto

Musique : Pawel Mykietyn 

Décor et costumes : 

Malgorzata Szczesniak 

4 février – 3 avril 2010.

25 novembre – 17 décembre 2011.

Théâtre de l’Odéon / 6e, Paris.

Tournée à Varsovie, Athènes, Berlin, Luxembourg, Grenoble, Amsterdam, Genève, La Haye et Adélaïde. 

Production Odéon-Théâtre de l’Europe, Nowy Teatr – Varsovie, Grand Théâtre de Luxembourg, Comédie de Genève – Centre Dramatique, De Koninklijke Schouwburg – Den Haag, Holland Festival – Amsterdam, spielzeit’europa I Berliner Festspiele, MC2: Grenoble, Hellenic Festival.

 

foto

Photos : Denis Guéguin

Web copyright : Cristián Soto

Photos : Denis Guéguin

Web copyright : Cristián Soto